Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

RAPPORT D'ACTIVITES DU PLAN OOERATIONNEL 2013

 

 RESERVE COMMUNAUTAIRE DES GORILLES DE WALIKALE

Téléphone : +243 85 31 117 59 ; 0999209704

E-mail : rcgwgomawalikale@yahoo.fr

 

                       

 

 

 

 

INTRODUCTION

La RCGW est une organisation à vocation communautaire ayant pour mission de contribuer tant soi peu au développement socio-économique à travers une gestion rationnelle et durable des ressources forestières au profit des générations présentes et futures. Pour atteindre cette mission, des actions concrètes ont été organisées en faveur des populations locales de la zone d’intervention. Pour cette année 2013, plusieurs réalisations ont été faites avec le concours de différentes parties prenantes sur base d’un plan opérationnel défini à l’avance. Comme il est de coutume aux organisations locales de développer la culture de rendre compte et la RCGW n’échappe pas à cette coutume ; c’est pour cela que les différentes réalisations doivent faire l’objet d’un rapport pour permettre aux différents partenaires tant techniques que financiers d’être informé sur ce qui se passe. C’est dans ce cadre que ce rapport est élaboré pour cet exercice 2013 afin de partager non seulement ses réalisations avec les autres; mais aussi susciter la confiance à toutes les différentes parties prenantes qui se sont mobilisées d’une manière ou d’une autre pour la mise œuvre des activités prévues.

 

Chapitre 1er : PRESENTATION DE L’ORGANISATION

1.1. Historique

La RCGW est une association sans but lucratif qui a vu le jour le 16 décembre 2001 sous l’initiative des notabilités, terriens locaux avec une poignée de pionniers naturalistes coiffés d’un absolu nécessité d’un changement de l’homme à l’égard du milieu naturel.

Ainsi, les chefs terriens de Walikale s’étaient rassemblés en 2001 et avaient exprimé leur souci de conserver la biodiversité de leurs forêts en protégeant plus particulièrement les gorilles de ce territoire.

Nous devons signaler qu’avant la création de la RCGW, ils avaient crée la Réserve du Mont NGAA. Cela, étant, pour s’ouvrir à tout le territoire, ils ont estimé créer la Réserve Communautaire des Gorilles de Walikale « RCGW » en sigle car le Mont NGAA se limitait seulement en Localité Balinda dans le Groupement Kisimba, Collectivité Secteur de Wanianga, Territoire de Walikale.

Par la suite, le dossier de la RCGW a été envoyé chez Dian Fossey Gorilla Fund-Europe DFGF-E, pour étude et faisabilité. Elle a été acceptée et reçoit depuis Mars 2003 le financement de DFGF-E qui, aujourd’hui devenu the Gorilla Organization « G.O».

 

1.2. CADRE STRATÉGIQUE ET INSTITUTIONNEL 

  • La vision : La vision de la RCGW est de contribuer au développement socio-économique de la Communauté locale à travers la gestion durable des ressources environnementales au profit des générations présentes et futures.

 

  • La mission : la mission de la RCGW est de préserver la biodiversité en se focalisant sur le Grands Singes envoie d’extinction en Territoire de Walikale, et ce à travers ses objectifs spécifiques ci-dessous :

  • objectifs stratégiques

Objectif global :

Contribuer au maintien de l’équilibre écologique en Territoire de Walikale et à la mise en place de la politique de conservation intégrée au développement rural de manière à freiner l’utilisation abusive des ressources naturelles en conservant des témoins pour l’intérêt des générations présentes et futures.

 

 

Objectifs spécifiques :

  • Prospecter et identifier les sites naturels non exploités par l’ICCN,

  • Assurer le monitoring des gorilles,

  • Sensibiliser la population environnante de la Réserve en matière environnementale,

  • Promouvoir le tourisme et les activités socio-économiques en faveur de la population riveraine de la Réserve,

  • Constituer une banque de données sur base de la recherche scientifique

 

  • Les valeurs et devise de l’organisation : la RCGW prône la « transparence dans la gestion des organes et des activités sur le terrain».

1.3. SITUATION ET FONCTIONNEMENT DES ORGANES

 

  • Brève présentation des organes 

La RCGW compte trois principaux organes ayant des missions bien définies dans ses textes légaux. Il s’agit de l’Assemblée Générale, le Conseil d’Administration, et la Coordination.

L’Assemblée Générale(AG) : Elle est l’organe suprême de la RCGW. Elle a la mission de se réunit une fois par an en session ordinaire et circonstancielle ment en session extraordinaire. Elle adopte ses décisions à la majorité des voix exprimées.

Le Conseil d’Administration : il est l’organe qui veille au suivi du fonctionnement de la RCGW. Il apprécie le niveau d’exécution des décisions de l’AG. Le CA se réunit une fois par trimestre et chaque fois que la nécessité s’impose.

La commission de contrôle : est chargée du suivi et du contrôle de la gestion de l’association, elle est composée de 3 personnes désignées par le CA.

La Coordination : elle est l’organe qui gère et coordonne toutes les activités quotidiennes. Elle assure l’exécution de toutes les activités tant administratives que techniques de l’association. Actuellement 7 agents sont fonctionnels de manière presque volontaire pour la réalisation des activités de l’organisation. Il s’agit d’un coordinateur, un chargé des programmes, un chargé de la logistique, une chargée des finances (comptabilité), un secrétaire administratif, un caissier et agent de course. Les membres de la coordination se réunissent une fois par mois pour traiter des questions liées à la gestion des activités de l’association tant à Goma que sur le terrain.

  • Nombre de réunions tenues par organe 

Tableau n°1 : Nombre des réunions tenues

Organe

Prévues

Tenues

A GO

1

00

C A

4

3

COCO

3

00

Coordination

12

8

Total

20

11

Pourcentage

100%

55%

 

 

  • Questions principales traitées par organe 

Les principales questions traitées par organe sont :

  • Pour l’assemblée Générale : RAS

    • Pour le Conseil d’Administration :

 

Date de la réunion

Les points traités

Les participants

Observation

le 23/02/2013

  • Les enjeux de la foresterie communautaire en Territoire de Walikale

  • La revue institutionnelle da la RCGW

  • Etat de lieu des activités de sur le terrain

4 participants sur le 7 attendus,

60% des participants. Deux des membres du CA sont décédés.

12/10/2013

  • Réflexion sur le projet d’accompagnement de la RCGW sur revue institutionnelle ;

  • Etat de lieu des activités de la RCGW sur le terrain ;

5 participants ont pris part à la réunion.

100% des membres attendus.

02 /11/2013

  • Evaluation et validation des résolutions des réunions tenues lors des réunions précédentes.

  • Echanges autours de la mise en œuvre des activités d’installation des panneaux solaires sur le terrain.

Trois personnes ont pris part à la réunion sur le 5 attendus.

soit 80% de l’effectif des membres disponibles.

NB : Il sied de signaler cette année 2013 a été malheureuse pour le CA de la RCGW, car il perdue un des membres du CA en la personne de BUTINDA NKOYO Joseph, alors conseiller, qui est décédé en Juin 2013. Ce qui remet l’effectif des membres en 5 personnes car un autre est décédé en 2010.

    • Pour la coordination :

 

Les sept réunions tenues par la coordination ont traité sur les aspectes suivants :

Date de la réunion

Les points traités

Les participants

Observation

le 02/12/2013

  • Harmonisation des approches de travail entre les acteurs (RCGW et RECOPRIBA/RPKI) sur le terrain.

5 personnes

dans le cadre de préparatif du cadre de concertation communautaire sur le RPKI.

30/11/2013

  • Harmonisation des ponts de vue sur les approches de travail entre la RCGW et la ReCoPriBa/RPKI

17 personnes

concertation communautaire sur la RPKI.

01/10/2013

  • Echanges d’informations sur les stratégies de travail et des activités réalisées par les partenaires,

  • Les évaluations et échanges d’information sur les réalisations de l’année,

5 personnes

Dans le cadre des réunions du staff de la RCGW

05/08/2013

  • Les stratégies de mise en œuvre des activités du plan opérationnel sur le terrain t particulièrement dans la partie sud du Groupement Ihana (cartographie dans le Landscap10)

  • Restitution des activités réalisées dans le cadre de la célébration du 10ème anniversaire du Réseau CREF.

5 personnes sur 7 attendues

dans le cadre des réunions du staff de la RCGW

17/07/2013

  • Analyse et proposition des réponses aux différentes demandes de cartographies participatives des communautés locales,

  • Solution aux problèmes sociaux des agents.

5 personnes sur 7 attendues

dans le cadre des réunions du staff de la RCGW

Le 04/07/2013

  • Explication du processus de la mise œuvre du projet de développement économique d’élevage des porcs.

  • Harmonisation des outils de travail du PED

4 personnes sur le 7 attendues

dans le cadre des réunions du staff de la RCGW.

02/04/2013

  • Stratégie de mise en œuvre des activités dans le contexte actuel sur le terrain,

  • Restitution au staff de la coordination des décisions arrêtées par la 1ère réunion du CA ;

  • La restitution des missions organisées par le coordinateur et l’assistant aux programmes au début de l’année.

6 personnes sur 7 attendues

dans le cadre des réunions du staff de la RCGW.

 

  • Impact de ces réunions sur le renforcement organisationnel.

 

Les réunions tenues par les organes ont eu un impact positif sur le renforcement des organes de la RCGW et cela en vue d’une mise en œuvre aisée des activités du plan 2013 dans la mesure où elles ont permis un avancement rapide des activités du plan selon l’esprit de différents partenaires. Une forte mobilisation des personnes impliquées à la réalisation des activités a été observée à tous les niveaux dans la zone d’intervention.

1.4. ZONE D’INTERVENTION POUR LA PERIODE DE 2013

 

1.4.1. Description du rayon d’action

 

Notre rayon d’action pour l’année 2013 s’est étendu sur deux groupements entre autres Kisimba et Ihana. Pour le Groupement Kisimba, trois localités ont été touchées par nos activités. Il s’agit entre autres de : Banamuruhya, Mitingi et Mukondoli/Ihimbi. Pour le Groupement Ihana, les activités ont touché quatre localités dont Robe, Banabuhini, Banamatumo et Butembo.

 

1.4.2. Caractéristiques agro-écologiques

Notre zone d’intervention pour l’année 2013 présente des caractéristiques agro-écologiques très complexes. Le sol est latéritique rouge couvert par de l’humus qui lui donne la capacité d’accueillir une diversité de cultures. La flore est riche en biodiversité avec une couverture végétale diversifiée (arbres, arbustes et herbes) à intérêts économiques et médicinales très capitales pour la population.

1.4.3. Superficie

Les activités du plan opérationnel 2013 ont touché deux groupements du Secteurs des Wanianga en Territoire de Walikale représentant une superficie de estimée à  ¼ de la superficie globale du Secteur qui est une des entitiés administrative décentralisée du Territoire de Walikale qui mesure 23.475 Km².

1.4.4. Population de la zone (homme, femme, total et leurs catégories socioprofessionnelles) ;

 

La population de la zone d’intervention touchée par les activités 2013 est estimée à 103000 dont répartis dans différentes catégories socio- professionnelles.

 

 

 

1.4.5. Population touchée (bénéficiaires directs) par le plan opérationnel 2013 :

Les bénéficiaires ayant participé directement à l’exécution des activités du plan opérationnel 2013 sont estimés à 636 Personnes réparties dans les différentes catégories socioprofessionnelles comme suit :

Tableau n° : 02 Catégories socioprofessionnelles des bénéficiaires.

Catégories socioprofessionnelles

Hommes/garçons

Femmes/filles

Total

01

Membres des Communautés locales

477

31

508

02

Agents et membres des organes de la RCGW

47

1

48

04

Elèves

45

0

45

06

Administration forestière

24

0

24

07

Autorités administration et coutumières

12

-

12

 

Total

558

31

636

 

1.5. Contexte de travail en 2013

Les activités pour l’année 2013 se sont réalisées dans un contexte très difficile suite à des problèmes d’ordre financiers, technique et sécuritaire.

Cela étant, nous décrivons la situation générale du milieu dans lesquels les activités se sont réalisées comme suit :

La situation politique : la situation politique s’est caractérisée pendant cette période par la présence sur le terrain des autorités politico-administratives et coutumières locales dans certains milieux. Néanmoins, certains milieux comme Pinga et ses environs ont été pendant longtemps le théâtre d’affrontement qui ont été à la base de l’absence des autorités pendant une certaines période. Les services spécialisés de l’Etat ont également été effectif dans plusieurs villages touchés par les activités. Ici nous citons le service de l’environnement, l’agriculture, le développement rural,….

La situation sécuritaire : d’une part, un calme a été observé dans certains coins et recoins au sein de notre zone d’intervention. La présence de caques bleues de la MONUSCO et des éléments de FARDC et de la police a joué un rôle important pour la sécurisation de notre zone d’intervention. Il s’agit de la partie sud du Groupement Ihana, respectivement dans les localités Banabuhini, Banamatumo et Robe.

D’autres parts, le plan opérationnel des activités pour l’exercice 2013 a connu une perturbation dans la zone de Pinga et ses environs, où s’établit le siège social de la RCGW et cela suite à l’occupation de cette zone pendant plus d’une année par les mai-mai, qui ont occasionné des affrontements consécutifs dans le milieu. Cette situation n’a pas permis non seulement l’accès facile à la zone pour la réalisation et le suivi de certaines activités, mais aussi le retard dans la réalisation de certaines d’autres telles que prévues dans le plan opérationnel.

Actuellement la présence des forces neutres de maintien de la paix, de la MONUSCO et les FARDC à Pinga fait que la situation sécuritaire soit améliorée, et cela permet la relance des toutes les activités non seulement des communautés locales, mais aussi des organisations locales et internationales qui œuvrent à toute quiétude dans cette zone.

 

  • Atouts et menaces du contexte du travail

 

Pendant la réalisation du plan opérationnel 2013, nous pouvons évoquer les atouts suivants :

    • La disponibilité de la main d’œuvre au sein de la RCGW et à la communauté locale pour la réalisation des activités tant aux bureaux que sur le terrain ;

    • L’implication et mobilisation effective des communautés locales dans la mise en œuvre des activités du plan opérationnel 2013,

    • La disponibilité des matériels et équipement de terrain au niveau de la RCGW ;

    • Implication des autorités politiques administratives et coutumières des entités touchées par les activités du plan opérationnel 2013 ;

    • La présence des ressources forestières comme substrat matériel à notre approche de travail dans presque toute la zone d’intervention.

 

Par ailleurs, des menaces ont été observées pendant l’exécution du plan, il s’agit entre autres de :

  • l’insécurité orchestrée par des forces négatives dans plusieurs sites concernés par la mise œuvre des activités du plan opérationnel 2013.

  • La misère de la population et certains services actifs sur le terrain a suscité un esprit d’attentisme élevé lors de la réalisation des activités du plan opérationnel 2013,

  • L’Etat des routes qui mènent vers le terrain est en délabrement avancé, par conséquent a occasionné des dépenses supplémentaires (pannes, carburants, prise en charge…) lors du déploiement sur le terrain.

  • Une grande résistance due à la dénomination de la RCGW (Réserve Communautaire des Gorilles de Walikale)s’est observée au sein de certains membres des communautés de la zone d’intervention.

 

 

 

Chapitre 2 : PREVISIONS POUR 2013

2.1. Activités/projets prévus avec le Réseau CREF

RESULTATS PREVUS ET INDICATEURS

ACTIVITES PREVUES

LIEU D’EXECUTION

RESULTATS ATTENDUS

 

1

Résultat 1 :

Les bonnes pratiques de gestion et de conservation de l’environnement contribuant à l’amélioration de vie des communautés locales sont connues et appliquées par au moins 30% des membres des communautés cibles.

Indicateurs :

  • 64 émissions radio diffusées,

  • 30 % des CLF de Pinga et ses environs sont informées sur les droits d’usage traditionnels des ressources forestières.

Activité 1.1 : Assurer un dialogue communautaire sur les pratiques de gestion durable des forêts, de l’environnement et du consentement communautaire, contribuant à l’amélioration de vie des communautés.

 

Station de la Radio Ecologique à Pinga Nkassa

 

 

 

 

les communautés locales informées sur les droits d’accès aux ressources forestières de leurs espaces vitaux

2

Résultat 2.

Les communautés forestières accèdent aux titres de leurs forêts en guise de reconnaissance juridique de leurs espaces de vie et de production.

Indicateurs :

  • Plus de 100 membres des communautés locales sont informées sur le bien fondé de la cartographie dans leurs espaces vitaux ;

  • 30 cartographes locaux issus des communautés locales sont formés dans la production des cartes communautaires ;

  • Deux cartes d’utilisation des ressources et des droits des espaces vitaux des communautés sont disponibles comme outils de plaidoyer dans le Landscap 10.

Activité 2. 1. Sensibiliser les membres des communautés locales sur la cartographie des droits dans la zone dite landscap 10.

 

Site de Kibua et ses environs en Groupement Ihana, Territoire de Walikale dans le Landscap 10 pour les communautés BANABUHINI de Kibua et BANAMAKANYA de Kalonge.

Deux cartes des droits sont produites de manière participative comme outils de plaidoyer pour la défense de leurs doits d’usage et traditionnels des communautés locales dans le Landcap10

 

 

 

Activité 2.2. Assurer la formation des cartographes locaux dans les sites.

Site de Kibua et Katuunda en Gpt Ihana,

30 cartographes locaux formés comme une main d’œuvre locale pour la production des cartes communautaires.

Activité 2. 3. Valider les cartes communautaires

Contexte et justification

Après la production des deux drafts des cartes au laboratoire, ces dernières doivent être validées pars les communautés avant d’imprimer les versions finales.

Site de Kibua/Katuunda et Kalonge en Groupement Ihana, Territoire de Walikale dans le Landscap 10.

 

Deux Cartes communautaires corrigées pour la production de la version finale des cartes communautaires des sites touchées.

 

 

Résultats 4 :

Les communautés locales et peuples Autochtones accèdent aux titres fonciers de leurs forêts, en guise de reconnaissance juridique de leurs espaces vitaux et de production.

Indicateurs :

Un équipement du mini laboratoire de cartographie disponible et opérationnel ;

Nombre de cartes produites

Activité 4. Assurer le fonctionnement du Labo de la cartographie de la RCGW ;

 

Au bureau de coordination de la RCGW à Goma.

Les deux cartes des sites touchées sont produites

 

Résultat 5 : Les communautés locales exercent les activités économiques pour l’accroissement de leur niveau de vie économique.

Indicateurs 

Un comité de gestion renforcé en capacité de gestion du projet ;

Une porcherie communautaire pilote est mise en place dans la zone du projet pilote REDD de la RPKI.

30 ménages sont renforcés en capacité en élevage des porcs ;

Activité5 : Mettre en œuvre le projet de développement économique en faveur des communautés locales dans la zone du projet pilote REDD Kisimba-Ikobo.

 

Pinga, chef lieu du Groupement Kisimba (bureau de liaison)

Et à Goma (bureau de coordination)

12 porcs sont hébergés dans la porcherie pilote dans la zone du projet pilote REDD de la RPKI,

 

72 porcelets dont 60 truies et 12 verrats sont produits et distribués aux bénéficiaires.

 

Résultat 6 : Les droits de communautés locales sont connus et pris en compte dans la gestion du projet pilote REDD de la RPKI.

Indicateurs :

Assurer le monitoring des activités du projet pilote REDD de la RPKI 

6. Mener le monitoring sur les activités du projet pilote REDD de la RPKI.

Pinga et Goma en 2013

Une banque des données sur les stratégies de sécurisation du projet de développement économique sont disponibles.

 

2.2. Activités/projets prévus avec d’autres partenaires

 

AXE D’INTERVENTION

ACTIVITES PREVUES

LIEU D’EXECUTION

RESULTATS ATTENDUS

1

Gestion durable des ressources forestières

Assurer l’électrification des villages des communautés locales par l’installation des panneaux solaires dans les ménages des bénéficiaires

Pinga

50 membres des communautés locales utilisent l’énergie solaire dans leurs ménages.

2

Gestion durable des ressources forestières (Conservation de la faune et flore)

Organiser le suivi régulier sur les grands singes :

  • Organiser des descentes en forêt ;

  • Produire le rapport des données récoltées en forêts

Dans les deux secteurs : Byamba et Ihimbi (villages : Byamba, Bikenge, Kilambo, Besse, Bukonde/ihimbi)

12 descentes de monitoring organisées dans les différents axes de la zone de patrouille

5 familles de gorilles sont identifiées pour faire l’objet de suivi permanent pendant les activités de monitoring.

 

 

Résultats 7 : Les activités de la RCGW sont organisées et suivies administrativement au sein de différents organes.

Indicateurs :

  • 20 réunions tenues par les différents organes dont 3 par le CA et 12 par la Coordination ;

  • Les activités et des missions de suivi sont organisées sur le terrain..

Assurer la gestion institutionnelle des organes de la RCGW.

Goma et sur le terrain dans le Groupement Kisimba et Ihana.

Activités techniques et administratives sont opérationnelles sur le terrain.

 

 

 

Chapitre 3 : REALISATIONS DE L’ORGANISATION POUR 2013

3.1. LES RÉALISATIONS AVEC LE RESEAU CREF

Résultats atteints et indicateurs de réalisation (par Résultat)

 

RESULTATS ATTEINTS 2013

ACTIVITES REALISEES

BENEFICIAIRES1

ECARTS DE REALISATION

RAISONS DE CES ECARTS

EFFETS

IMPACT

H

F

Total

 

 

 

 

Résultats 1. Les communautés locales exercent les activités économiques pour l’accroissement de leur niveau de vie économique.

Indicateurs 

  • Un contrat d’activités est signé avec le PTF de l’élevage développement économique en élevage des porcs dans la cité de Pinga ;

  • 8 personnes membres du comité de gestion su projet sont renforcées en capacité de gestion du projet.

 

    1. Elaboration d’un projet de développement économique dans la zone du projet de la RPKI.

65

8

73

Ras

Ras

Signature d’un contrat de d’activités pour la réalisation du projet.

Les outils de gestion du projet de développement économique sont disponibles.

1.2. Lancement du projet de développement économique en faveur des communautés locales dans la zone du projet pilote REDD Kisimba-Ikobo 

60

3

63

Ras

Ras

Un plan de mise en œuvre défini de manière participative avec le comité de gestion

Mobilisation de différentes parties prenantes pour la mise en œuvre du projet.

    1. Formation des membres du comité de gestion du projet

9

3

12

100%

Disponibilité des personnes ressources.

Huit personnes sont renforcées en capacité en gestion du projet

Les activités préliminaires de la construction de la porcherie sont mises en œuvre.

Résultat 2.

Les communautés forestières connaissent le bien fondé de la cartographie des droits et accèdent aux titres de leurs espaces pour un plaidoyer contre les enjeux liés à la gestion des forêts en Territoire de Walikale.

Indicateurs :

  • Plus de 338 personnes membres des communautés locales sont informées sur le bien fondé de la cartographie dans leurs espaces vitaux ;

  • 40 cartographes locaux issus des communautés locales sont formés dans la production des cartes communautaires ;

  • Deux cartes d’utilisation des ressources et des droits des espaces vitaux des communautés sont disponibles comme outils de plaidoyer dans le Landscap 10.

 

2. 1. Sensibilisation les membres des communautés locales sur la cartographie des droits dans la zone dite Landscap 10.

327

11

338

Plus de 300%

Mobilisation et intérêt de la population à l’activité.

Deux sites à cartographier sont identifiés dans le landscap10

Engagement des communautés locales.

Activité 2.2. organiser la formation des cartographes locaux dans le site

37

3

40

133%

Implication des différentes parties prenantes

Une main d’œuvre locale disponible et capacitée en techniques de production des cartes.

Données de base pour la cartographie des droits dans ces deux sites sont disponibles

2.4. Assurer le fonctionnement du Labo en cartographie de la RCGW ;

1

-

1

100%

Disponibilité des outils de travail (ordinateur et logiciel de cartographie)

Cartes gé référencées produits

Opérationnalité du labo.

Activité 2. 3. Valider les cartes communautaires des sites Katuunda et Kalonge en Groupement Ihana dans le Lanscap10.

32

-

32

100%

Les deux drafts des cartes toutes validées comme prévues

Drafts des cartes validées disponibles au mini labo de la RRCGW/Réseau CREF.

Banque des données complètes sont disponibles sur la cartographie dans le landscap10.

Résultat 6 : Les droits de communautés locales sont connus et pris en compte dans la gestion du projet pilote REDD de la RPKI.

Indicateurs :

un cadre de concertation communautaire mis en place pour le monitoring des activités du projet pilote REDD de la RPKI. 

Activité.3. Mener le monitoring sur les activités du projet pilote REDD de la RPKI.

27

3

30

ras

une seule rencontre a été organisée avec les communautés

Consentement avec les acteurs du projet pilote de la RPKI pour l’harmonisation des approches de gestion.

 

 

 

 

 

 

Implication des autorités politico administratives et coutumières dans ce processus.

Résultats 7 : Les activités de la RCGW sont organisées et suivies administrativement au sein de différents organes.

Indicateurs :

  • 11 réunions tenues sur les 20 prévues par les différents organes dont 3 par le CA et 12 par la Coordination ;

  • .

Assurer la gestion institutionnelle des organes de la RCGW.

47

11

48

ras

Indisponibilité de certains membres des organes ; insuffisance de moyens financiers

Visibilité des activités sur le terrain.

La bonne marche des activités techniques et administratives est assurée sur le terrain.

TOTAL

 

604

32

636

 

 

 

 

 

Commentaire général : conformément à la prévision 2013, on constate que certaines activités n’ont pas été réalisées comme prévues. À cause de la précarité de la situation sécuritaire dans la zone d’intervention. Il s’agit des activités telles que la vulgarisation du code forestier travers les émissions radio avec ses sous activités, notamment l’organisation des concours comme indicateurs clés pour vérifier le niveau de compréhension des messages par les auditeurs.

3.2. Autres réalisations avec d’autres partenaires (par axe d’intervention)

RESULTATS ATTENDUS EN 2013

ACTIVITES REALISEES

BENEFICIAIRES2

ECARTS DE REALISATION

RAISONS DE CES ECARTS

EFFETS

IMPACT

H

F

Total

 

 

 

 

  1. Résultat 1 :

les espèces animales protégées jouissent d’une protection intégrale de la part des communautés locales.

 

Indicateurs de réalisation (produits) 

10 descentes de monitoring organisées dans les différents axes de la zone de patrouille

 

2.1. Organiser les descentes de suivi régulier sur les grands singes.

 

33

-

33

83%

Contexte sécuritaire précaire dans la zone d’intervention.

10 rapports de terrain produits par les équipes de terrain

Les espèces animales sont protégées par le concours de la communauté locale.

 

Commentaire général : De toutes les activités prévues avec les autres partenaires, seul le monitoring de grands singes a été réalisé avec l’appui financier de gorilla organization (G0) en tant que partenaire technique et financier. De ce fait, la réalisation a été facilitée par des personnes de différentes catégories socio professionnels dont les pisteurs, les terriens, les chefs coutumiers. Les activités d’électrification rurale à partir des panneaux solaires n’a pas été réalisée sur proposition des bénéficiaires et cela suite au contexte sécuritaire qui n’a pas été favorable dans la zone de Pinga où l’activité devrait avoir lieu.

1 Veillez aussi spécifier les catégories socioprofessionnelles des bénéficiaires dans les commentaires (agriculteurs, éleveurs, pêcheurs,…)

2 Veillez aussi spécifier les catégories socioprofessionnelles des bénéficiaires dans les commentaires (agriculteurs, éleveurs, pêcheurs,…)

 

 

 

Le processus de la cartographie des droits dans le Landscap 10 en Groupement Ihana.

  

3.3. Synergie avec les autres acteurs :

Pendant la réalisation des activités du plan opérationnel 2013, nous avons collaboré avec d’autres structures:

  • Structures membres du Réseau CREF : il s’agit entre autres de:

    • FODI (Forêt pour un Développement Intégrale) : la collaboration était centrée sur le renforcement mutuel des capacités dans la mise en œuvre des activités et sur le processus de production des cartes.

    • PIDP (Programme d’Intégration et du Développement du Peuple Pygmée): échange d’expériences dans la réalisation des activités sur le terrain et cela pendant les réunions stratégiques de la synergie territoriale.

    • REID : échange d’expérience et renforcement mutuelle des capacités dans l’organisation des émissions radio ;

    • IDPE : Appui conseil dans le processus de la mise en œuvre du projet de développement économique d’élevage des porcs dans la zone de Pinga et ses environs.

  • Collaboration avec d’autres acteurs non membres du Réseau CREF :

Pendant la mise en œuvre des activités du plan opérationnel 2013, nous avons également collaboré avec :

  • La Radio Ecologique de Pinga « REPI-FM » : pour la vulgarisation du code forestier de la RD Congo  à travers des émissions radio diffusées;

  • Les services étatiques :

    • Le Poste d’Encadrement Administratif : pour un soutien administratif et sécuritaire pendant l’exécution du plan opérationnel 2013. Il s’agit de poste d’Encadrement Administratif de Pinga, de Mutongo basé à Kibua et d’Ihula basé à Kalonge/Kalembe pour harmoniser sur certains points importants en rapport avec la mise en œuvre des activités sur le terrain..

    • Le service de l’environnement de terrain: pour son appui conseil pendant l’exécution du plan opérationnel 2013. Ici il s’agit des inspecteurs chargés de l’environnement (conservation de la nature et la santé et assainissement) pour les activités de la cartographie des droits et de l’élevage

    • Le service de développement rural au niveau du territoire : pour un appui conseil pour la mise en œuvre des activités sur le terrain.

  • Valeur ajoutée de cette collaboration :

cette collaboration a permis non seulement la visibilité des nos actions sur le terrain, mais aussi le renforcement des capacités mutuelles en matière de gestion administrative, technique et financière pour la mise en œuvre aisée du plan opérationnel 2013.

 

  • Appréciation de la synergie :

La synergie du Territoire de Walikale n’a pas été du tout amorphe lors de la réalisation du plan opérationnel 2013, nous l’apprécions pour la collaboration effective avec ses membres et participation aux travaux organisés. Nous citons entre autres les réunions de la synergie, le CCT, ateliers,…

Pour ce faire, nous décrivons ces forces, faiblesses voire nos observations et/ ou recommandations.

 

 

3.4. Difficultés rencontrées et moyens utilisés pour les contourner

Pendant la mise en œuvre des activités de ce plan opérationnel, diverses difficultés ont encombré nos activités. Il s’agit de :

Difficultés

Mesures pour les contourner

1. Insécurité suite à l’occupation par les forces négatives de certains coins et recoins de notre zone d’intervention nous empêchant ainsi à bien mener nos acticités sur le terrain.

Travailler dans les sites voisins où la sécurité est garantie

2. Panne régulière survenues à la moto conduisant à des dépenses supplémentaires

Mobiliser les moyens financiers pour la maintenance permanente de la moto.

4. Faible implication de certains partenaires locaux à la réalisation des activités à la suite d’un esprit d’attentisme accru.

Renforcer la sensibilisation pour l’auto-prise en charge et la participation locale.

La dénomination de la structure RCGW pose beaucoup de résistance craignant que leurs espaces vitaux ne soient considérés comme des aires protégées comme le cas de la RPKI

sensibilisation sur les différentes approches de travail entre RCGW et les autres organisations ayant ales missions similaires, mais avec une approche non participative.

 

Chapitre 4 : PERSPECTIVES D’AVENIR1

4.1. GRANDES LIGNES DU PLAN OPÉRATIONNEL 2013

Pour l’année 2014, les priorités ont été définies de la manière participative avec les communautés locales lors des réunions statutaires, dont celles de planification d’auto-évaluation, de validation des cartes communautaires. Les grandes lignes de cette planification se résument comme suit :

Ces priorités se résument dans les lignes suivantes :

      1. Avec l’appui ou l’accompagnement du Réseau CREF

  1. Poursuivre la mise en œuvre du projet de développement économique d’élevage des porcs au niveau de Pinga et ses environs ;

  2. Structurer les communautés sur l’approche de la foresterie communautaire,

  3. Poursuivre le monitoring des activités du projet pilote REDD de la RPKI (cadre de concertation communautaire), les réunions,

  4. Vulgariser le code forestière à travers des émissions radiodiffusées;

  5. Poursuivre la cartographie des droits dans les sites non encore touchés par cette activité,

  6. Organiser la revue institutionnelle et organisationnelle de l’organisation RCGW;

 

      1. Avec l’appui ou l’accompagnement d’autres partenaires

  1. Procéder à l’installation des panneaux solaires dans les ménages identifiés de manière participative avec les communautés locales,

  2. Assurer le monitoring sur l’exploitation des ressources naturelles dans les espaces vitaux des communautés locales,

  3. Renforcer les capacités des agents de terrain pour l’harmonie dans la mise en œuvre des activités sur le terrain ;

  4. Organiser l’inventaire de la biodiversité animale dans la réserve,

  5. Initier les activités de la cartographie dans la zone d’intervention pour bien planifier les activités de recherche scientifiques.

  • Propositions pour le renforcement de la supervision et de la synergie.

Afin de renforcer la synergie entre acteurs, il est impérieux de :

  • Organiser des séances de renforcement mutuel des capacités;

  • Renforcer la collaboration entre les membres de la synergie en vue d’entraver toutes formes d’antivaleurs pouvant nuire aux bonnes relations entre les acteurs,

  • Faciliter l’adhésion de nouveaux membres aux Réseau CREF afin de consolider les efforts déjà consentis.

 

4.2. STRATÉGIES POUR PÉRENNISER LES ACTIVITÉS 

Pour pérenniser les actions sur le terrain, les stratégies suivantes seront prises en compte :

Tableau n°: Stratégies de pérennisation des activités du plan 2014

activités

Stratégies de pérennisation

01

Poursuivre la mise en œuvre du projet de développement économique d’élevage des porcs dans la coté de Pinga et ses environs 

Sensibilisation et implication des communautés locales dans toutes les étapes de mise en œuvre des microprojets.

02

Structurer les communautés sur l’approche de foresterie communautaire,

Formation et auto-formation des communautés locales sur la faisabilité des travaux et Informer clairement les communautés sur la poursuite de la cartographie des droits dans les sites non encore touchés par cette activité,

03

Poursuivre le monitoring des activités du projet pilote REDD de la RPKI (cadre de concertation communautaire), les réunions

Sensibilisation et conscientisation sur la garantie d’utilisation durables des ressources dans leurs espaces vitaux,

04

Vulgariser le code forestier à travers des émissions radiodiffusées

Informer toutes les parties prenantes sur les lois et instruments internationaux régissant la gestion des ressources naturelles en RDC,

06

Organiser la revue institutionnelle de l’organisation 

Impliquer les membres de différents organes dans le processus de revue institutionnelle.

07

Poursuivre la cartographie dans les sites non touchés

Sensibilisation et formation des communautés sur toutes les étapes de la cartographie.

08

Procéder à l’installation des panneaux solaires dans les ménages identifiés de manière participative par les communautés locales.

Sensibiliser des ménages bénéficiaires sur la maintenance et usage des panneaux solaires et organiser une contribution des bénéficiaires pour la maintenance permanente de leurs panneaux ;

09

Assurer le monitoring sur l’exploitation des ressources naturelles dans les espaces vitaux des communautés locales

Renforcer les capacités des moniteurs pour le suivi régulier des activités sur le terrain.

10

Renforcer les capacités des agents de terrain pour la mise en œuvre aisée des activités sur le terrain 

Veiller à la capacitation des responsables des équipes pour une autoformation continue.

11

Organiser l’inventaire de la biodiversité animale dans la réserve,

Renforcer les moniteurs forestiers issus des communautés locales en techniques d’inventaire pour la pérennisation de l’activité.

12

Initier les activités de la cartographie de la zone d’intervention pour bien planifier les activités de recherche scientifiques

Renforcer les moniteurs forestiers issus des communautés locales en techniques d’inventaire pour la pérennisation de l’activité.

 

4.3. MOYENS POUR LA RÉALISATION DE CES PRIORITÉS

Pour permettre de réaliser à bien les activités prioritaires pour le plan 2014 les ressources suivantes doivent être mobilisées:

  • Humaines : implication des agents de la RCGW au niveau de différents organes et autres partenaires soucieux du développement du milieu d’intervention.

 

  • Matérielles : la réalisation de ces activités exigera des matériels appropriés (GPS, Appareil photographique, Machettes, Vaisselles, Fournitures). La RCGW dispose d’un équipement important en matériels qui peut servir en premier lieu dans la mise en œuvre des activités, en attendant un appui extérieur des bienfaiteurs.

 

  • Financières : Un lobbying et plaidoyer pourront être faits à tous les niveaux (local, national et international) afin de mobiliser les fonds nécessaires pour la mise en œuvre effective des activités prioritaires du plan 2014.

 

  • Apport du Réseau CREF comme accompagnateur technique de l’organisation RCGW.

Le Réseau CREF en tant qu’accompagnateur technique et financier de ses structures membres, son apport est d’importance prépondérante en matière de lobbying et plaidoyer en vue de non seulement la mobilisation des fonds nécessaires, mais aussi pour le suivi et évaluation des activités réalisées à partir de son appui. Son apport est également nécessaire pour le renforcement des capacités techniques dans la mise œuvre du plan 2014.

 

 

 

CONCLUSION GENERALE

Le présent rapport constitue le résultat des réalisations du plan opérationnel 2013. Ainsi, la RCGW a prouvé son efficacité à travers

la mise en œuvre de certaines réalisations phases telles que décrites dans les pages précédentes comme suit

Pour la réussite de ces activités, nous avons bénéficié de l’appui technique et financier the Gorilla Organization et d’autres partenaires

qui ont agi à travers le Réseau CREF. Il s’agi des partenaires FPP et RFN qui ont intervenu en appuyant les activités de la cartographie

des droits et d’usage, celles du projet de développement économique et le monitoring sur les activités du projet pilote REDD de la RPKI. Les efforts fournis par la communauté locale et les autorités politico-administratives et coutumières ont constitué un plus non négligeable pour la réussite des activités du plan 2013.

De ce fait, nous sommes sans ignorer que diverses difficultés ont encombré la réalisation du plan opérationnel 2013 dans la zone d’intervention dont certains mécanismes ont été mis en œuvre pour les contourner

Nous remercions donc de tout cœur, tous ceux qui ont; de loin ou de près apporté leur contribution de quelle nature qu’elle soit pour la réussite de la mise œuvre du plan opérationnel 2013.

.

 

Fait à Goma, le 20 janvier 2014

Pour la RCGW

KISUBA MULIRO Rousseau

 Coordinateur

                                                                         



Réagir


CAPTCHA