Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

LION D'ASIE

Espèces menacées en Asie (3) - Lion d'Asie et tigre

La triste énumération des espèces menacées en Asie* suit son cours, avec deux autres félins, redoutables et superbes prédateurs : l'étonnant lion d'Asie et le tigre, seigneurs des forêts indiennes asiatiques, de la moiteur des jungles indiennes aux frimas sibériens. Longtemps symboles de force et de puissance, tous deux sont désormais bien près de l'extinction à l'état sauvage.

 

D.R.

Le lion d'Asie

Le lion d'Asie est plus petit que son cousin africain. Il possède une touffe plus fournie à l'extrémité de la queue, et une crinière moins développée que son congénère. Il ne vit pas en tribu comme le lion d'Afrique, les clans sont plus petits. L'espèce existait autrefois dans le Sud-est de l'Europe, en Afrique du Nord, au Moyen-Orient et aux Indes. En 1884, il ne survivait plus que dans une région au nord de l'Inde, ce qui conduisit le gouvernement de l'empire à lui accorder une protection officielle en 1900. Toutefois, en raison de l'accroissement démographique, de l'extension des pâturages et de la destruction des forêts, son habitat naturel a été considérablement réduit.
En 1957, trois lions d'Afrique, très apparentés à leurs congénères d'Asie, ont été libérés dans la réserve de la forêt de Gir en Inde L'augmentation de leur nombre indique qu'une telle méthode peut assurer la survie du lion d'Asie, du fait de leur interfécondité, qui permet la reproduction entre les deux espèces est possible. Environ 85 lions d'Asie survivent en captivité. Ce félin mesure entre 1,70 à 2,80 m, et pèse de 170 à 180 kg.


© www.photozoo.org

Menaces

Le statut du lion d'Asie est bien plus précaire que celui du lion d'Afrique. Il n'en reste de nos jours guère plus de 300 individus. L'exiguïté de son territoire, la diminution des proies et la pression humaine poussent certains lions d'Asie à quitter leur territoire. Dans le parc du Gir en Inde, surpeuplé, l'homme et l'animal s'affrontent pour le contrôle d'un espace vital commun. Une solution est actuellement recherchée afin de résoudre cette crise qui menace l'avenir de l'un des félins les plus rares de la planète. Le lion d'Asie figure à l'Annexe I de la CITES, et est classé "En danger critique d'extinction" (CR) depuis 2000. Un plan urgent de sauvegarde est actuellement en cours.

___________________________________________________________________


© Michael Nichols / National Geographic

Le tigre

C'est le plus gros félin au monde. On le reconnaît à sa robe caractéristique, rayée de noir et blanc. Les deux principales sous-espèces sont le tigre de Sumatra, le plus petit et le plus foncé, et le tigre de Sibérie, le plus gros et le plus clair, au pelage long. De par cette diversité, l'habitat du tigre varie de la forêt tropicale fraîche et ombragée de l'Asie du sud-est (Chine, Sumatra, Vietnam et Inde), aux conifères de la taïga sibérienne. L'île de Sumatra est la dernière île d'Indonésie où vivent des tigres. Ceux qui peuplaient Java et Bali ont disparu au vingtième siècle.
Ce prédateur chasse surtout la nuit, cerfs et sangliers, bétail dans certaines régions, mais aussi singes, oiseau, reptiles et poissons. Il peut s'attaquer à de jeunes rhinocéros et éléphants, et peut dévorer jusqu'à 40 kg de viande en une fois. Sa taille peut aller jusqu'à 2,80m, et son poids jusqu'à 300 kg.


© photobucket.com

Menaces

Recherchés pour sa peau, seuls 30 à 50 tigres vivent toujours dans des régions montagneuses de la province du Guizhou, au sud-ouest de la Chine. Leur fourrure a une très grande valeur marchande en Asie, et certains organes sont réputés pour leurs prétendues vertus curatives miraculeuses. Mais ce félin devient de plus en plus rare.
On compte huit sous espèces, dont trois ont disparu depuis les années cinquante, et cinq demeurent menacées. Aujourd'hui, son territoire est limité. Braconnage, destruction de l'habitat et manque de proies sont les plus grandes menaces qui pèsent sur le tigre. Protégés, ils sont toujours chassés illégalement pour leur peau ou la médecine chinoise traditionnelle. Des campagnes internationales d'éducation aux utilisateurs de remèdes chinois sont cependant mises en place afin de préserver l'espèce. La CITES a inscrit le tigre sur la liste des espèces les plus menacées nécessitant une protection. En Inde, le braconnage destiné à fournir des produits issus du tigre aux marchés illicites a complètement décimé les tigres sauvages de certaines réserves naturelles. En Chine, les élevages de tigres effectuent un travail de lobbying afin de légaliser le commerce des produits dérivés des tigres élevés en captivité.
La Chine est un marché déterminant pour le commerce des produits du tigre : les peaux de tigre sont considérées comme un symbole de statut social par un nombre croissant de Chinois fortunés, et les parties du corps des tigres apparaissent depuis longtemps comme des ingrédients précieux de la médecine chinoise traditionnelle. En dépit des lois nationales interdisant le commerce des produits du tigre, plusieurs rapports d'enquête publiés récemment par les groupes écologistes ont constaté qu'il existait un commerce illicite omniprésent de peaux et os de tigres en Chine.

Chauve-Souris

* Pour plus d'informations, se reporter au premier article

Réagissez à cet article sur le forum du Clan Takeda, en rejoignant le sujet dédié


Réagir


CAPTCHA